•  Les 200 squelettes retrouvés sous un Monoprix !

    Crédit photo : INRAP

     

    C’était il y a tout juste quatre ans, en 2015 : une incroyable découverte des chercheurs de l’INRAP (institut national des recherches archéologiques préventives) sous le Monoprix à l’angle de la rue Réaumur et du boulevard Sébastopol, à deux pas du Musée des Arts et Métiers : pas moins de 200 squelettes d’hommes, femmes et enfants, ayant vécu au Moyen-Âge !

     

    La découverte inattendue d’un cimetière médiéval

    Tout est parti de la décision du groupe Monoprix de réaliser des travaux d’agrandissement dans l’un de ses locaux, situé dans le 2ème arrondissement. Comme il est d’usage dans les zones historiques de la capitale, des fouilles préventives sont requises. Et quelle ne fut pas la surprise des archéologues de l’INRAP de tomber sur 200 squelettes, entreposés les uns à côté des autres, voire enterrés sur plusieurs niveaux !

     

     Les 200 squelettes retrouvés sous un Monoprix !

     Crédit photo : INRAP

     

    La conclusion tirée par les chercheurs a été d’établir cet espace comme l’assemblage de 8 fosses communes, datant du Moyen-Âge. Elles jouxtaient l’hôpital de la Trinité (1202-1790), qui avant la Révolution occupait un quadrilatère allant de l’actuelle rue Saint-Martin à la rue Saint-Denis et de la rue Greneta à la rue Guérin-Boisseau. Si de prime abord les corps ne présentaient pas de lésions ou de malformations, il a été supposé que les personnes enterrées à cet emplacement ont été victimes de maladies contagieuses ou d’une famine.

     

     Les 200 squelettes retrouvés sous un Monoprix !

     Crédit photo : INRAP

     

    Le fait que les corps aient été entreposés tête-bêche, sur plusieurs niveaux indique que les habitants ont dû faire face à l’époque d’une explosion soudaine de la mortalité. Peut-être que ces morts étaient liées à l’affreuse peste noire de 1348 ? Mystère

     

    Article paru dans Paris ZigZag

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique