•  

    Paris n’a pas eu beaucoup de maires : à peine une dizaine en près de deux siècles et, surtout, aucun entre 1871 à 1977. Mais, rassurez-vous, Paris a bien été administrée par quelqu’un pendant tout ce temps : par les préfets de la Seine, nommés par le gouvernement et assistés par le Conseil municipal de Paris et son président.

    Si le Président du conseil municipal n’avait guère de pouvoir, il était tout de même considéré comme important aux yeux des Parisiens, puisqu’il était, contrairement au préfet de la Seine, élu, même si indirectement, par eux. Une nuance notable quand on sait qu’en 1879, c’est un homme de couleur, Français depuis seulement quelques années, qui a pris la tête du Conseil municipal. Son nom ? Severiano de Heredia.

     

    Un homme au destin hors-du-commun, oublié par l’Histoire

    Né le 8 novembre 1836 à La Havane (Cuba), cet homme politique se révèle avoir l’un des parcours les plus étonnants de l’histoire de la capitale. Métis, il est le fils d’esclaves affranchis qui se sont installés à Cuba pour gérer des champs de canne à sucre. Né dans une famille aisée et cultivée, il est à peine adolescent lorsqu’il arrive en France avec son oncle et sa tante, mais il n’aura la nationalité qu’à l’âge de 34 ans, soit neuf ans avant d’être élu Président du Conseil municipal, en 1879.

    Il ne restera que quelques mois à ce poste, mais sera la première personnalité noire élue par ses pairs à un rôle aussi important en France. Severiano de Heredia sera également brièvement ministre en 1887. Encore une fois, il sera le premier homme de couleur tenant un poste de cette envergure. Un petit miracle quand on sait que nous ne sommes que trente ans après l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine et dans ses colonies, et à une époque où des villages entiers d’hommes et de femmes considérés comme « primitifs » sont déplacés d’Afrique ou d’Amérique du Sud pour faire le spectacle aux Parisiens…

    Décédé le 9 février 1901 à Paris (France), son nom a injustement été oublié de l’histoire de Paris jusqu’en 2013, date à laquelle une (petite) rue du 17ème arrondissement a été nommée en son honneur.

     

    Article paru dans Paris ZigZag

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique